Des reliques de Marie Madeleine dans l'église de Rennes-le-Château?

Entretien de Mr. Géraud de Cayron avec l’ancien propriétaire du domaine de l’abbé Bérenger Saunière Monsieur Henri Buthion, en 1977. Cet entretien nous renseigne sur l’histoire très ancienne du site et de l’église de Rennes-le-Château.

 

 

Bas relief fortement érodé montrant Marie Madeleine arrivant sur un vaisseau pour évangéliser la Gaule, porche de l'église de Rennes-le-Château

 

Suite du thème très érodé sur le porche

 

Si l’on fait un bond au XVIIe siècle, de cette époque il ne reste actuellement de traces apparentes, que le porche d’entrée sur lequel on remarque Sainte Marie Madeleine à gauche et à droite, venant avec une croix d’un côté sur un vaisseau, donc débarquant pour venir évangéliser la Gaule. Il est possible, cela est une conviction personnelle, je pense qu’elle est plausible , en effet, l’église est dédicacée et non dédiée, mais bien dédicacée à Marie Madeleine.  Par conséquent, elle contient certainement quelque part une relique de Marie Madeleine.

 

A quand remonterait la présence de cette relique ? La relique peut être importante, comme elle peut être insignifiante. Néanmoins, lorsqu’on pense que Bertrand de Blanchefort était le 4ème Grand Maître de l’Ordre du Temple, et qu’il est mort à Jérusalem, que le patron de Couiza est Saint Jean Baptiste, ce qui est quelque chose d’absolument fantastique ! Il n’y a rien de surprenant à ce que l’église de Rennes-le-Château contienne une relique de Marie Madeleine. Il y a donc une reconnaissance, si l’ont peut dire, du culte de Marie Madeleine et de Saint Jean Baptiste à l’époque des Templiers. Ce qui est certain, c’est qu’à partir du moment où Rennes-le-Château devient une commanderie templière et où Bertrand de Blanchefort devient Grand Maître du Temple, Rennes-le-Château ne s’appelle plus Rhedae, mais Beata Maria de Redae , la Bien Heureuse Marie de Redae, comme si à notre époque on appelait plus Lourdes Lourdes, mais Notre Dame. C’est très important. Il semble que les Templiers aient voulu faire de Rennes-le-Château un lieu de pèlerinage et vraiment un lieu de culte à Marie-Madeleine, et il semble que Couiza, à cette époque, soit devenu un  lieu de culte à Saint Jean Baptiste, n’oublions pas que ce Saint était le patron des Templiers avec la Sainte Vierge, après elle bien entendu.

 

 



10/08/2007
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres