Trois églises à l'origine à Rennes-le-Château?

Entretien de Mr. Géraud de Cayron avec l’ancien propriétaire du domaine de l’abbé Bérenger Saunière Monsieur Henri Buthion, en 1977. Cet entretien nous renseigne sur l’histoire très ancienne du site et de l’église de Rennes-le-Château.

 

 

Des chevaliers templiers

 

Alors pourquoi les templiers ont-ils agrandi l’église, cette chapelle comtale ?

 

Je pense que la raison est assez simple, c’est qu’il ne devait plus rester à cette époque que cette église à Rennes-le-Château et que par conséquent elle était trop petite. Il est difficile de connaître le  nombre d’habitants qu’il y avait aux XIIe XIIIe siècles, toutefois, on sait qu’en 1258, Rennes-le-Château est devenu ville frontière à la suite du Traité de Corbeil, la limite, la frontière espagnole étant sur l’Aude, donc Couiza et Esperaza étant en Espagne, Rennes-le-Château se trouvait en France. Au milieu de ce siècle on comptait environ 650 habitants et à l’époque de l’abbé Saunière environ 350 dans le village, c’est une chose tout à fait admissible, dans les constructions de cette époque. L’église peut contenir une centaine de fidèles, cela correspond à une population de 650 habitants à notre époque, et même s’il y avait plusieurs chapelles à l’époque des templiers, ce qui est fort possible, il est vraisemblable qu’il y avait la chapelle du château et l’église Saint Pierre, puisqu’on appelle encore un endroit dans le village le quartier de l’église Saint Pierre. Cela ne faisait que trois églises, il est tout à fait normal qu’on ait agrandi celle-ci.

 

 



10/08/2007
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres